Adobe Flash Player est la référence incontournable du Web pour la lecture de musique, de vidéos, l’exécution de certaines animations sur des sites et la réalisation des contenus interactifs de jeux. Il a été lancé par la société Adobe en 1996. Ce plugin peut être installé sur tous les navigateurs, pour pouvoir accéder à n’importe quelle page web.

Avec les évolutions grandissantes des nouvelles technologies du web, la société Adobe a pris la décision d’arrêter l’utilisation et la distribution de son logiciel, avec le consentement de ses partenaires Google, Facebook, Microsoft, etc.

Alors, quelles sont les principales raisons de la disparition de Flash Player ? Et par quelle technologie il sera remplacé ?

Pourquoi flash player disparaîtra fin 2020 ?

La mort prévue de Flash Player n’est pas surprenante, pour plusieurs raisons. Cette technologie vieillissante est très gourmande en ressources systèmes et elle est truffée de vulnérabilités.

Au fil des années, l’utilisation de ce logiciel a dévoilé de nombreuses failles de sécurité, ce qui a poussé les navigateurs web à le bloquer directement, afin de protéger leurs utilisateurs contre les manipulations suspectes. Notamment, Mozilla Firefox a désactivé ce plugin, par défaut, pour certains de ses usagers. De même, Microsoft prévoit de le bloquer, d’ici la fin de 2020, sur ses navigateurs Edge et Internet Explorer et pareil pour Chrome de Google. Apple, de sa part, a refusé d’utiliser Flash sur la sa plateforme d’IOS, notamment, à cause de ces problèmes.

A noter que ce module n’a été utilisé que par 6.3 % des sites Internet. En effet, le nombre des utilisateurs de ce module a enregistré une baisse considérable de 80 % sur Google Chrome, en 2015, à 17 % en 2017.

Par ailleurs, les développeurs des jeux et des vidéos utilisant ce logiciel, ont tant souffert à cause des mises à jour récurrentes et des attaques incessantes.

Flash Player n’est pas compatible avec les systèmes d’exploitation mobiles, tels qu’Android et IOS. Face à ce constat, Adobe a annoncé en juillet 2017 la fin de vie de son plugin après le 31 décembre 2020. La société estime que cette période, relativement longue, serait suffisante pour que les entreprises et les développeurs effectuent leurs mises à jour et préparent leur migration vers les nouveaux standards du Web.

D’ici la fin de 2020, Adobe s’engage à continuer à mettre à jour régulièrement ses mesures de sécurité, afin de maintenir le fonctionnement optimal de son logiciel.

Par quoi adobe flash player va-t-il être remplacé ?

Les standards ouverts du Web, comme HTML5, CSS, Javascript, WebAssembly et WebGL apparaissent comme des alternatives efficaces pour remplacer Adobe Flash Player. Ils sont plus légers et ils sont supportés par les appareils mobiles. Grâce à ces technologies, les applications et les sites sont « Mobile Freindly » et ils sont facilement accessibles sur les tablettes et les Smartphones.

Adobe a été obligé de suivre les nouvelles tendances et d’incorporer HTML 5 dans ses stratégies. De ce fait, il a choisi d’intégrer la communauté WebAssembly et de baser son outil de création d’animations « Animate CC » sur HTML5 et WebGL.

HTML5 est désigné comme le successeur confirmé de Flash player. Avec l’évolution de ses APIs, comme le stockage des fichiers en local (Web storage) et le fonctionnement en mode hors-ligne (Offline Web Applications), il sera le potentiel futur des applications web.